Nouvelles

Nouvelles

Août 2020

Au moment où le monde entier est paralysé par la pandémie du Covid-19, les APDS se sont engagées à faire appliquer pleinement les mesures requises par les autorités afin de contrer la propagation de cette pandémie dans l’espace placé sous sa juridiction où habite les peuples autochtones BaAka et les communautés locales, les Sangha-Sangha. Les Aires Protégées de Dzanga-Sangha (APDS), en dehors de sa mission première de la conservation et la protection de la faune et flore, n’a pas oublié les peuples autochtones qui sont comme la pierre angulaire dans les activités de la conservation. Les APDS ont choisi l’Association Ndima-Kali pour les appuyer dans les activités de confinement. Les APDS ont consulté les BaAka et ils ont donné leur consentement pour aller rester trois mois en forêt pour se confiner contre le Covid-19.

Une réunion s’est tenue en collaboration avec les autorités locales et administratives de la sous-préfecture de Bayanga dans le cadre des échanges d’informations sur la propagation de l’épidémie et mener des actions conjointes de prévention et de contrôle de l’infection. Plus de 3000 BaAka sont confinés en forêt. Des vivres, des non-vivres et les dispositifs de lavage des mains ont été distribués aux BaAka pendant 3 mois.

4 – 5 Novembre 2019:

Ndima-Kali a participé dans un atelier à Bangui, la capitale de la République Centrafricaine, sur le „Lancement des activités d’élaboration du plan national d’opérationnalisation du cadre stratégique du REPALEAC en Centrafrique“, également appelé „Plan de Développement National des Peuples Autochtones et Communautés Locales de la RCA“. L’atelier a réuni 50 représentants des ONGs et associations membres de REPALCA, venus de Bangui et de l’arrière-pays. Les participants partagent la vision que d’ici 2025, les peuples autochtones et communautés locales (PACL) d’Afrique Centrale participent effectivement à la gouvernance et la gestion durable des terres, territoire et ressources conformément à leurs savoirs faire traditionnels afin d’améliorer leurs conditions de vie dans le respect de leur droit et liberté.

7 – 12 Octubre 2019:

Ndima-Kali a participé dans un atelier à Brazzaville, République du Congo, sur le „Renforcement des capacités des populations locales et autochtones et des autres parties prenantes sur les thématiques émergentes des initiatives pilotes d’appui“ du projet régional GIZ d’appui à la COMIFAC en faveur des peuples autochtones et communautés locales (PACL) d’Afrique Centrale. L’atelier a réuni 38 participants (dont neuf femmes), venus de huit pays de la sous-région, notamment le Cameroun, la RDC, le Tchad, le Rwanda, le Burundi, la RCA, la République du Congo et le Gabon. Les participants étaient essentiellement les représentants des peuples autochtones, les conservateurs des aires protégées des zones où les initiatives pilotes sont ou seront menées.

18 Juin 2019:

A l’occasion de la Journée Mondiale pour l’Environnement qui se tient tous les 5 Juin de chaque année, l’Association des Jeunes Autochtones BaAka et Sangha-Sangha (Ndima-Kali) a organisé une campagne de sensibilisation des populations sur la pollution de l’air qui est le thème retenu pour cette année. Les jeunes de Ndima-Kali ont montré une pièce de théâtre sur la pollution. Les Autorités Administratives et locales étaient au rendez-vous. Il s’agit de : Monsieur Le Sous-Préfet de Bayanga, Monsieur Le Maire de la Commune de Yobé-Sangha , Monsieur Le Commissaire de la Ville de Bayanga. Du côté du parc : Monsieur Le Directeur Adjoint du Fondation Dzanga-Sangha, Monsieur Le Conseiller Technique au Développement Communautaire  (CTDC), et Monsieur Le Responsable du Volet Développement Communautaire (RVDC).

A l’issu de cette journée, les jeunes de Ndima-Kali ont organisé des activités de ramassage des déchets plastiques dans la ville de Bayanga. Cette activité a été appuyée et financée par la Fondation Dzanga-Sangha avec les fonds BENGO. Seize ont été achetées et remises à la Commune par la Fondation. Pour lutter contre la pollution de l’aire en pas utilisant les piles, Ndima-Kali a distribué aux jeunes et aux collégiens (qui sont venus ramasser les déchets plastiques dans la ville) des lampes solaires – une dotation de la part de WWF Allemagne.

Neueste Beiträge